Navigation – Plan du site
Recensions

DATAR, Réseaux d’entreprises et territoires. Regards sur les systèmes productifs locaux. Délégation à l’aménagement du territoire et à l’action nationale

La Documentation française :Paris, 2001, 181 pages.
Carole Tardif
Référence(s) :

DATAR, Réseaux d’entreprises et territoires. Regards sur les systèmes productifs locaux. Délégation à l’aménagement du territoire et à l’action nationale. La Documentation française. Paris, 2001, 181 pages.

Texte intégral

1L’ouvrage, publié sous l’égide de la DATAR, propose une synthèse de travaux sur les systèmes productifs locaux en France, aux États-Unis et dans les pays en voie de développement. Répondant à l’objectif de soutien aux systèmes productifs locaux de la politique d’aménagement et de développement économique de l’État français, les auteurs présentent les principales questions et enjeux se posant aux acteurs qui veulent structurer et dynamiser des espaces économiques possédant les caractéristiques sociales, culturelles et économiques des systèmes productifs localisés. Si cet état des lieux de la recherche permettra de faire - rapidement et dans ses grandes lignes - le tour de la problématique générale, les étudiants, les chercheurs ainsi que les intervenants plus « aguerris » ne retrouveront ici rien de nouveau, tant du point de vue empirique que théorique. Ce collectif se présente ainsi comme un outil de travail plutôt que comme un outil de réflexion ; comme un ouvrage introductif à la problématique des systèmes productifs locaux invitant à l’approfondissement de questions plus pointues, comme les conditions de réseautage et les dynamiques du système d’acteurs à l’intérieur de tels espaces productifs.

2Neuf textes composent l’ouvrage qui peut se découper en trois blocs. Une première série d’articles campe la problématique des systèmes de production localisés à partir d’une grille d’analyse générale (Chapitre 1 par C. Courlet), de l’expérience des districts italiens (Chapitre 3 par F. Vidal), des « clusters » des pays en voie de développement (Chapitre 6 par K. Nadvi et H. Schmitz) et de la convergence entre le développement local et le développement durable (Chapitre 5 par G. Benko).

3Le second bloc de textes se compose de deux articles de nature plus empirique et descriptive des systèmes de production localisés. Il s’agit ici de caractériser ces derniers à l’aide de données statistiques au niveau de leur degré de spécialisation productive (Chapitre 2 par F. Lainé). Ce repérage statistique des agglomérations d’établissements et d’emplois à partir de coefficients de spécialisation permet de dégager une typologie des espaces et leur localisation dans le cas de la France. Une seconde étude à la fois qualitative et quantitative sur la formation du district de Denver (Chapitre 4 par G. Le Blanc) démontre les effets de la convergence technologique et la production d’externalités positives dans un espace géographique déjà propice au développement des technologies de télécommunication. Ici un aspect intéressant se dégage : la trajectoire de développement de Denver semble à la fois tenir de facteurs de localisation des entreprises « traditionnels » et nouveaux, les uns et les autres se superposant et se renforçant au fil du temps pour produire une logique d’agglomération donnant vie au district de technologies de télécommunication.

4Une dernière série d’articles présente les enjeux, les défis et les perspectives d’avenir qui se posent aux acteurs du développement. En introduction et en conclusion, les auteurs identifient les points saillants d’un agenda politique de soutien au développement des systèmes locaux de production. Entre autres, Jean-Louis Guigou, délégué de la DATAR, souligne le rôle de l’État français à l’intérieur d’un tel agenda et son action depuis les quelques dernières années. Dans un premier temps, il y a un effort de recherche pour analyser, comprendre et évaluer la situation des systèmes productifs locaux. Ce présent ouvrage collectif est un des résultats issus du plan d’action français. Ensuite, il est question des possibilités d’adapter les dispositifs institutionnels pour soutenir et encourager les actions permettant de dynamiser ces espaces. Des lignes d’action stratégiques précises pour les pouvoirs publics seront identifiées en conclusion par P. Pommier : doter les territoires d’institutions et d’organisations qui leur permettront de produire des atouts concurrentiels spécifiques et qui auront principalement pour fonction la veille, l’assistance et le conseil aux « territoires-entreprises » selon l’énoncé de Guigou. Toutefois, des interrogations subsistent quant à la capacité des systèmes productifs locaux de perdurer. D. Perchet en propose quelques unes qui constituent autant d’enjeux pour les territoires. Elles touchent principalement le rôle et la place des PME-PMI ainsi que les effets de l’intégration opérationnelle, l’autonomie du SPL dans la conduite de sa propre stratégie de développement, l’impact réel des technologies de communication et de la contraction de la distance (mobilité et coûts), la délocalisation et l’ancrage local des entreprises et, finalement, la possibilité du remplacement des solidarités traditionnelles par des « rapports calculés et formalisés ».

5De façon générale, ce document de la DATAR remplit bien les objectifs énoncés en avant-propos soit d’une part, offrir une analyse plurielle et complémentaire de la réalité complexe des systèmes de production localisés et, d’autre part, connaître et faire connaître cette réalité au niveau du territoire français. Présentés avec des cartes, figures et tableaux appropriés, les articles offrent une vue d’ensemble qui suscitera certainement des questionnements plus précis touchant certains aspects de la problématique. Cependant, on pourra regretter la brièveté de certaines bibliographies (F. Vidal n’en propose aucune) pouvant guider le lectorat, ce qui dans le contexte aurait été plus que pertinent, ainsi que quelques erreurs de numérotation des renvois de page en table des matières.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Carole Tardif, « DATAR, Réseaux d’entreprises et territoires. Regards sur les systèmes productifs locaux. Délégation à l’aménagement du territoire et à l’action nationale », Revue Interventions économiques [En ligne], 28 | 2002, mis en ligne le 01 janvier 2002, consulté le 21 août 2017. URL : http://interventionseconomiques.revues.org/1117

Haut de page

Auteur

Carole Tardif

Doctorat en études urbaines, Département de géographie, Université du Québec à Montréal

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la revue Interventions économiques sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Université du Québec à Montréal (UQAM)
  • Logo TELUQ
  • Logo Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM)
  • Logo La revue est reconnue et financée par le programme de soutien aux revues savantes du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH)
  • Logo Centre de recherche sur les innovations sociales (CRISES)
  • Logo Alliance de recherche université communauté sur la « gestion des âges et des temps sociaux » (ARUC-GATS)
  • Logo Faculté de science politique et de droit | UQAM
  • Logo Association d’Économie Politique
  • Logo DOAJ
  • Revues.org